Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2020

INTELLECTUEL

"Ce n'était pas un intellectuel,
il n'avait jamais lu Colette."

 

Topor, Les mémoires d'un vieux con,
éd. Balland, 1975, p. 108.

Les lectures de Roberte Roberte.
(Rediffusion.)

18:59 Publié dans Blog, Lecture, Vieilles peaux | Lien permanent

05/11/2020

SAINT-AGME

Mon rôle de lectrice pour RadicÔlibres est de collecter ce qui est relatif à la vieillesse.
De livres où elle est peu mentionnée, je ne parle pas.
Toutefois, je suis tellement navrée d'être parvenue à lire en entier "la confession d'un enfant du XXe siècle" (j'espérais forcément, y trouver quelque chose d'intéressant), que j'évoquerai ici "Le Temps gagné", Roman de Raphaël Enthoven, aux Éditions de l'Observatoire.

Confession ou règlement de comptes ? Il devrait être dédié au vieux cercle germanopratin qui tourne sur lui-même et ne s'insurge guère quand une librairie et/ou une galerie ferment dans ce quartier au profit de boutiques luxueuses et arrogantes. Quelques exemplaires auraient suffi, envoyés comme le pavé qu'il est à ses destinataires mêmes. Il serait utile parfois d'épargner au lecteur ou à la lectrice ses tourments personnels autrement que sous la forme d'un "vrai roman" (certains aiment ça). Cette longue confession adolescente dès la dédicace :
"À la mémoire du premier venu" se voudrait-elle un brûlot ?

 

Les lectures de Roberte Roberte.

 

10:04 Publié dans Blog, Lecture | Lien permanent

03/11/2020

ÉCRIRE

«⌈...⌉ Le réel est d'une étoffe que les mots n'arrivent pas à saisir. Nietzsche appelle ça « l'infirmité native du langage ». ⌈...⌉

 

Raphaël Enthoven,
"Le Temps gagné", Roman,
Les Éditions de l'Observatoire,
septembre 2020, p. 350.

 

Les lectures de Roberte Roberte.

12:19 Publié dans Blog, Lecture | Lien permanent