Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2020

VIEILLES PEAUX EN VRAC

Grippe de Hong Kong

« La grippe de 1968 ou grippe de Hong Kong est une pandémie qui s'est répandue à partir de l'été 1968 jusqu'au printemps 1970. Elle a tué environ 1 million de personnes dans le monde.
⌈...⌉
En France, il faut attendre 2003 avec les recherches de l'épidémiologiste Antoine Flahault pour connaître le nombre de victimes : 31 226 morts en deux mois. »

« L'absence de médiatisation (concernant cette grippe) s'explique par l'absence des réseaux sociaux et de statistiques immédiates, mais aussi par l'espérance de vie de l'époque où la mort des personnes âgées de plus de 65 ans était socialement acceptée comme "naturelle". »

in WIDIPEDIA

 

COVID19

Cités par le "Canard enchaîné", 103e année (un âge respectable), n° 5191 du mercredi 6 mai, dans un article titré "Coup de chaud" :

Emmanuel Todd :
"On ne peut pas "sacrifier les jeunes et les actifs pour sauver les vieux".
in "l'Express", 27 avril 2020.

Jean Quatremer :
"C'est dingue, quand on y songe : plonger le monde dans la plus grave récession depuis la Seconde Guerre mondiale pour une pandémie qui a tué pour l'instant moins de 100 000 personnes (sans parler de leur âge avancé) dans un monde de 7 milliards d'habitants."
in Twitter, 9 avril 2020.

Christophe Barbier :
"À un moment donné, pour sauver quelques vies de personnes très âgées, on va mettre au chômage quelques milliers de gens ?"
à "BFMTV", 25 février 2020.

C'est la pensée Trump, Le Marché d'abord. On peut leur accorder que la perspective d'un chômage de masse est toute aussi angoissante... Seulement, on a lu ou entendu nulle part que ce confinement était destiné à sauver les vieux. On n'évoquera pas ici la façon dont beaucoup sont morts. Ni le manque de gel ou de masques qui a figé la société.

Ne parlons pas de Christophe Barbier (qui est en enfance) mais saluons l'abnégation de Todd et Quatremer : ils ne sont pas le "coeur de cible" mais s'en approchent (69 et 62 ans). Nul doute qu'ils adopteront, le cas échéant, le comportement de Larry R. Churchill, 75 ans, bioéthicien réputé Outre-Atlantique qui a fait la déclaration suivante :

« J'estime que mes obligations sont les suivantes : ne pas être un poids pour le système et respecter pour cela, encore plus que les plus jeunes, les précautions et le confinement préconisés ; consommer le moins possible de médecine : ne pas aller me faire tester si les tests sont rares, même si j'ai des connexions pour y accéder plus facilement que d'autres ; si l'hôpital est surchargé, éviter d'y aller si ce n'est pas indispensable ; si je dois y aller tout de même, et qu'il y a pénurie ou risque de pénurie de ventilateurs, en refuser l'accès ; et si un vaccin devient disponible, ne pas me précipiter, m'inscrire en dernier sur la liste, pour le cas où il n'y en aurait pas suffisamment pour tous. Ce n'est pas une question de "sacrifice", ni même de "générosité", il s'agit de "justice intergénérationnelle" : contribuer à ce que le plus possible de vies jeunes puissent être sauvées alors que pour ma part, j'ai déjà largement vécu la mienne. »

in Libération, 28 avril 2020, p. 16.
"Covid-19 : la réa jusqu'à quel âge ?",
par Véronique Fournier, Médecin, fondatrice
du Centre d'éthique clinique et de l'association
Vieux et chez soi.

Cette intervention a été reprise par Daniel Schneidermann pour s'étonner qu'elle ait suscité peu de réactions en France. Il rappelle qu'en Suisse "le droit de mourir dans la dignité" se pratique de manière légale. "Choisir sa mort" est un débat que ce pays n'évite pas. La France le contourne et comme les vieux (de plus de 80 ans) n'ont pas tous perdu la tête, il serait temps de les consulter à ce propos.

in Libération, 4 mai 2020, p. 20,
La mort, les vieux et la « décence commune »

 

En effet, "l'avenir des vieux" (si l'on peut dire)  n'est pas seulement l'affaire des contempteurs du grand âge, des experts en économie, des commentateurs cyniques, des médecins débordés... L'avenir des vieux devrait leur appartenir et ainsi, le droit d'en décider.

 

En attendant mieux, je préviens que mes "directives anticipées" sont dans la poche arrière gauche de mon jean : j'espère qu'il en sera tenu compte.

© Roberte Roberte.

 

29/02/2020

SOS

TVréparateur.jpeg

Il n'est plus là : vous avez manqué
la Cérémonie des César(s).
Et alors  ?!

© photo Claire L., Paris 10e, 24 février 2020.

01/02/2020

ALONE IN THE SKY ?

Brexit3.jpg

© photo Anna Livia, écran TV, Arte, "Brexit : fin de partie", 31 janvier 2020.