Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2018

DU FLÉAU DE LA BALANCE ?

balance.JPG

Extrait de la couverture du Monde/l'époque,
n° 22935, daté des 7 et 8 octobre 2018.

L'article qui suit, de Nicolas Santolaria est à méditer.
Il débute ainsi :

« Dénoncez qui vous voudrez
Cela commençait bien avec #balance ton porc en 2017. Mais, depuis, une multitude de hashtags délateurs ont proliféré sur les réseaux. Agrégeant toutes sortes de causes, du racisme au malaise hospitalier en passant par le voisin malpoli ou le retard du RER B. »

 

J'en extrais deux remarques de Romain Badouard, chercheur en sciences de la communication, auteur de Désenchantement de l'Internet (FYP éditions, 2017) qui me semblent des plus pertinentes :


"Avec le recours aux hashtags sur Twitter, on est moins face à un vrai débat public qu'en présence d'une bataille rangée entre camps irréconciliables. Chacun tente de gagner la guerre de la visibilité en ayant recours si besoin à l'intimidation et au harcèlement. Ces méthodes, qui étaient jusqu'alors celles de l'extrême droite, sont aujourd'hui employées par des individus qui se vivent comme progressistes."*

"À force, ce climat d'indignation généralisée peut s'avérer contre-productif. Cela risque même de générer de l'indifférence, du détachement."

 

Les lectures de Roberte Roberte.
*C'est moi qui souligne.

10:48 Publié dans Blog, Internet, Lecture, Presse | Lien permanent

31/08/2018

UN TERME CONTEMPORAIN

L'ILLECTRONISME

 

10:28 Publié dans Blog, Internet | Lien permanent

13/07/2017

DE TOUT ET DE RIEN

"Une gare, c'est un lieu où l'on croise les gens
qui réussissent

et les gens qui ne sont rien".

M. Emmanuel Macron,
Président de la République française,
29 juin 2017.

 

Apprécions déjà la double peine : le ne de la négation et le rien. Bien sûr, on ne dit pas les gens qui sont rien, car rien ne saurait être.
Un sujet de philosophie pour le baccalauréat 2018 ?
Les prémisses d'un roman de gare ?

 

© Roberte Roberte.