Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2017

BIENVEILLANCE

Certain qu’on ne le fouillerait pas, il n’avait toutefois pas pris son colt : l’affaire avait été symboliquement réglée, des mois auparavant. Il s’avança dans l’allée de sable rouge d’un pas curieusement lent, ni martial, ni nonchalant. De temps à autre, il tournait la tête vers la droite où était regroupée la Troupe.
L’autre l’attendait au seuil du Saloon, légèrement en surplomb du chemin. Et ne prit pas la peine de faire un pas vers lui quand il le rejoignit. Ils se serrèrent la main sans se regarder et entrèrent dans Saloon vide où ils s’entretinrent une petite heure.
Quand ils en sortirent, ils s’attachèrent à donner une image réciproquement bienveillante. Celui qui arrivait conduisit (d’un pas plus allègre, cette fois) celui qui partait jusqu’à sa monture garée au bout de l’allée de sable rouge.

© Roberte Roberte.

Écrire un commentaire